Le Projet des défenseur-e-s des droits humains de l’Est et de la Corne de l’Afrique (EHAHRDP)

Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Coordonnées

w: www.defenddefenders.org
e: program@defenddefenders.org

Description

Le Projet des défenseur-e-s des droits humains de l’Est et de la Corne de l’Afrique (connu sous le sigle anglais EHAHRDP) rassemble plus de 65 ONG qui visent à soutenir le travail des défenseur-e-s des droits humain en réduisant leur vulnérabilité à la persécution et en renforçant leurs capacités à défendre efficacement les droits humains.

Domaines d’activité


Protection des défenseur-e-s.

Réponses d’urgences offertes


Les appels urgents, la solidarité internationale et les stratégies de communication

EHAHRDP rédige des appels rapides lorsque des défenseur-e-s sont attaqué-e-s. Il a également écrit des courriers aux autorités nationales au sujet de violations des droits des défenseurs. Ces appels (déclarations publiques) sont disponibles sur le site web.

Le plaidoyer auprès des mécanismes de protection des droits humains internationaux et régionaux

EHAHRDP soumet régulièrement des appels urgents à la RS ONU et à d’autres Rapporteurs en fonction de la nature de la violation. EHAHRDP travaille également avec :

  • La Rapporteure spéciale sur la situation des défenseur-e-s des droits humains en Afrique ;
  • Les ambassades et autres institutions de l’UE. L’organisation a récemment dialogué avec les missions de l’UE dans divers pays pour mettre en place des stratégies locales de mise en œuvre quant aux directives européennes.

Prix et stages

EHAHRDP travaille en partenariat avec des universités en Ouganda, au Kenya, aux États-Unis d’Amérique et en Angleterre afin de placer les défenseur-e-s en danger dans leurs programmes universitaires et leur permettre de se spécialiser dans un domaine particulier touchant à leur travail.

L’assistance juridique et l’observation de procès

EHAHRDP  fournit un conseil et une aide juridiques aux défenseur-e-s nécessitant une intervention légale.

EHAHRDP fait effectuer des missions d’observation de procès dans des affaires qui impliquent des défenseur-e-s travaillant en Afrique de l’Est ou dans la région de la Corne de l’Afrique pour assurer le respect des garanties internationales de procédure équitable.

L’assistance médicale et psychosociale, et gestion du stress

EHAHRDP travaille avec les membres de son réseau, l’Unité médico-judiciaire indépendante du Kenya et le Centre pour les victimes de la torture d’Ouganda pour venir en aide aux défenseur-e-s et aux femmes défenseures nécessitant une thérapie post-traumatique. Dans certains cas, des thérapeutes privés sont engagés à fournir un soutien.

Accompagnement de protection; visites de suivi et solidarité

EHAHRDP réalise des visites de suivi et de solidarité afin de faire connaître les difficultés auxquelles les défenseur-e-s font face, d’évaluer le coût politique d’une attaque éventuelle, et d’assurer que le-la défenseur-e est conscient-e du soutien comme de la bonne volonté des autres activistes.

Le déplacement  temporaire et numéros d’urgences

EHAHRDP fournit une assistance au transfert aux défenseur-e-s et aux femmes défenseures de l’Est et de la Corne de l’Afrique.  Elle place les défenseur-e-s au sein d’organisations partenaires présentes dans les régions du Sud pour s’assurer que les défenseur-e-s puissent continuer à travailler pendant leur courte période de transfert.  Elle soutient en outre financièrement les défenseur-e-s pour l’hébergement et tout autre besoin de première nécessité. Le transfert à l’étranger n’est utilisé qu’en dernier ressort.

L’organisation offre aussi un numéro d’urgence accessible 24 heures sur 24 pour les défenseur-e-s en situation de risque. (+256)783027611

EHAHRDP soutient les défenseur-e-s par des subventions destinées à couvrir les dépenses quotidiennes, le déplacement temporaire, et à soutenir leurs familles.

Les subventions d’urgence et les programmes de secours

L’organisation fournit aussi des subventions pour des systèmes de sécurité et le remplacement de matériel (ex : les ordinateurs portables ou les appareils photo) pour s’assurer qu’ils puissent continuer leur travail en faveur des droits humains.

Il existe aussi un centre de ressources pour les défenseur-e-s d’Uganda dans le cadre de leur travail.

La sécurité informatique

Au cours des trois dernières années, EHAHRDP a mis au point un programme commun avec Protection International. Le projet commun consiste à former les défenseur-e-s à la gestion de la sécurité, notamment la sécurité numérique. Le projet a permis de constituer une expertise interne solide qui soutient les défenseur-e-s de droits humains dans leur gestion de la sécurité et la sécurité numérique.

Le projet a désormais également des bureaux de protection au Kenya et en Uganda.

Portée géographique


L’Est et la Corne de l’Afrique

EHAHRDP se concentre sur le Burundi, Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, le Rwanda, la Somalie (avec le Somaliland), le Soudan (avec le Sud-Soudan) et la Tanzanie.

Langues


Le site web est disponible en anglais. Possibilité de communiquer en français.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publie. Les champs obligatoires sont marques d'une etoile *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>